Vendredi 19 octobre 2018 - 14h et 20h30

Salle de l'Estran - Binic-Etables-sur-Mer

Théâtre du Totem | Binic

« Honorée par un petit monument » une pièce qui nous livre le combat d’un jeune homme confronté à l’irréparable. Au travers des personnages, des regards et des mots faussement détendus, Denise Bonal nous impose un texte fort, percutant, et comme à son habitude, teinté de drôlerie et de cocasserie.

Mise en scène par Christophe Duffay et Zouliha Magri

Le Théâtre du Totem

Créé à Paris en 1971 par Hubert LENOIR, issu de l’école du TNP dirigé alors par Georges
Wilson, le Théâtre du Totem s’implante en 1977 à Saint-Brieuc, dans les Côtes d’Armor. Il y
développe ses activités de créations et de sensibilisations auprès des jeunes et adultes
amateurs.
En plus de quarante ans d’existence, ce sont près de soixante spectacles portés à la scène,
privilégiant principalement les auteurs du 20ème siècle : Peter Shaffer (Equus), Philippe
Adrien (Albert 1er), Jean Genet (Les bonnes), Ionesco (La cantatrice chauve/Le roi se meurt),
Israël Horovitz (Le baiser de la veuve) ; mais aussi des auteurs classiques comme Alfred de
Musset (Les caprices de Marianne). La compagnie a longtemps fait la part belle aux
spectacles poétiques en rendant hommage à Rimbaud, et à plusieurs reprises aux poètes
bretons Yvon Le Men et Xavier Grall.
En 2006, Christophe DUFFAY, comédien au sein de la compagnie depuis 1997, en prend la
direction artistique et explore de nouveaux univers. Il est met en scène : L’Épreuve de
Marivaux, puis Portrait de Famille de Denise Bonal.
En 2012, la compagnie se lance dans une création jeune public en partenariat avec la FOL
22 : Citizen Smith, ou le banquier révolté, écrit et mis en scène par Zouliha MAGRI
collaboratrice artistique.
En 2014, Christophe DUFFAY et Zouliha MAGRI adaptent et mettent en scène Le Joueur de
Carlo Goldoni.
En 2015, Zouliha MAGRI dirige Christophe DUFFAY dans Hommes de boue – les sacrifiés
du front, monologue qu’elle écrit à partir de l’histoire de son arrière-grand-père, à l’occasion
des commémorations du centenaire de la 1ère Guerre mondiale.

Partager